Qui était Jean de La Fontaine ?

Portrait Jean de La Fontaine par Hyacinthe RIGAUD 1659-1743

Vie de famille

Il est né le 8 Juillet 1621 à Château-Thierry. Il y a grandi, dans la maison que ses parents avaient achetées à leur mariage et il est allé au collège de cette ville jusqu’en troisième. Il a surtout appris le latin ! Après le collège, son frère et lui ont voulu se consacrer à la religion. Mais les livres qu’on lui faisait lire à l’Oratoire ne l’intéressaient pas beaucoup. Les auteurs qui lui plaisaient (Rabelais par exemple) n’étaient pas du goût des prêtres alors il est parti et il a changé de carrière. Son frère lui, est resté à l’Oratoire. Jean de La Fontaine s’est installé à Paris pour suivre des études de droit et en 1649 il a obtenu son diplôme d’avocat au parlement de Paris.

 

A côté de ses études, Jean de La Fontaine fréquentait un cercle de poètes, aujourd’hui on appellerait cela un club ou une association. Ça s’appelait « La table ronde » et les membres étaient évidemment appelés « les chevaliers ». Ses parents ont aussi arrangé un mariage entre lui et Marie Héricart en 1647 ! A l’époque, les gens se mariaient rarement par amour : ils faisaient ce que les parents pensaient être le mieux pour leur réputation et pour assurer un bon héritage à leurs enfants. Jean et Marie ont eu un fils, Charles. Mais Marie – qui était 12 ans plus jeune que Jean – était ennuyeuse, et bien qu’ils aient eu un fils ensemble, Jean préférait s’amuser dans des soirées précieuses et libertines.

Vie professionnelle

En 1652, il devient maître particulier triennal des eaux et des forêts du duché de Château-Thierry. Mais ce n’est pas vraiment une activité qui lui plait. Il ne s’occupe donc pas trop de tout ça.

 

En 1658 il est ravi d’entrer au service de Nicolas Fouquet. C’est pour lui qu’il a écrit ses premiers poèmes, Adonis, le Songe de Vaux (qu’il n’a pas eu l’occasion de terminer), une Ode au Roi et une Elégie aux nymphes de Vaux. Il l’aimait bien Fouquet et il l’a défendu quand le roi de France, Louis XIV, l’a fait arrêté pour détournement de fonds : il trafiquait les cahiers de comptes et quand il récupérait l’argent qu’il avait officiellement prêté au royaume, il récupérait aussi des intérêts sans le dire au roi. C’est  comme ça qu’il s’est très vite enrichi et qu’il a pu construire son magnifique château à Vaux-le-Vicomte. Le roi avait des soupçons et il avait demandé à Colbert d’enquêter. Quand celui-ci eut rassemblé toutes les preuves accusant Fouquet, Louis XIV ordonna à D’Artagnan de l’arrêter. Il fut emprisonné, jugé et condamné à la prison à vie.

 

Dès 1664 il s’attache à plaire à la Cour du roi. Il se comporte en vrai gentilhomme et il écrit de plus en plus. Il s’inspire de grands textes de la littérature et il cherche à séduire les plus grands critiques. Boileau le défendra d’ailleurs et il sera très fier ! En 1668 Jean de La Fontaine publie ses premières Fables pour le Dauphin. Ensuite, il écrira plusieurs autres textes, des nouvelles, des contes, des fables, des élégies et il a même essayé d’écrire un opéra avec Lully ! Mais les fables restent son genre privilégié.

Une vie, des scandales

Le 2 mai 1684, il a l’honneur d’entrer à l’Académie Française. Il a dû se battre pour y arriver : certains lui reprochaient d’avoir soutenu Fouquet contre le roi, d’autres jugeaient immoraux ses recueils de Contes et nouvelles en vers. Il assiste alors aux plus grands scandales de l’époque : l’écriture du dictionnaire de son ami Furetière – sans l’accord de l’Académie et ce qu’on appelle La Querelle des Anciens et des Modernes lancée par Charles Perrault. Lors de cette querelle, il prend sans hésiter le parti des « Anciens » en défendant le droit de tout écrivain d’imiter ses maîtres.

Retour à la religion

Fin 1692, Jjean de La Fontaine tombe gravement malade. L’abbé Pouget le convainc de quitter sa vie épicurienne et d’arrêter d’écrire des textes contre l’Eglise. Il n’écrira dès lors plus que des œuvres pieuses.

 

Jean de La Fontaine meurt le 13 avril 1695. On l’enterre au cimetière des Saints-Innocents mais aujourd’hui, si vous voulez vous recueillir sur sa tombe, vous devrez aller au célèbre cimetière du Père-Lachaise.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :